Poèmes illustrés

Poème de Vauerly

vauerly

DOUCE HEURE
Qui pique
Qui met en marche
Qui rend fort
Quand on parle comme ça nous fait du bien
Quand on se raconte la chienlit qu’on a dans la tête et les tunnels qu’on traverse
Quand la parole permet d’avoir le teint clair et débarrassé
Que tu soutiens le regard
Que nous ne sommes plus féroces
Que tu me désarmes en me mettant à distance
Quoi que tu maintiennes à distance
Quoi que soient les limites du monde
Quoi que tu transformes
Je me réjouis que tu fasses bouger les pantins du sommeil
Je dessine à défaut de mourir
Mon vieux copain!

Vauerly

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>